Accueil > Salle de presse > Le jardin « Phoenix », du Festival International des Jardins (41)



Le jardin « Phoenix », du Festival International des Jardins (41)

jeudi 15 juin 2017, par Sophie Manuel Communication


« Flower Power » est le thème de la nouvelle édition du Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire (41). L’équipe blésoise composée de Nicolas Orgelet, Pierre Boissenin et Richard Stobienia présente sur la parcelle 19 bis “Phoenix”, un jardin sur le pouvoir de résilience des fleurs.

Le Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire est devenu au fil des années, un rendez-vous incontournable pour les amateurs de jardins, de fleurs et de créativité. Depuis 26 ans le festival est devenu un véritable laboratoire de la création contemporaine pour les jardiniers, paysagistes et amoureux de la nature. Beaucoup de créateurs du monde entier concourent pour participer chaque année, 300 dossiers reçus pour la thématique « Flower power » de cette année. Parmi les 26 sélectionnés, une équipe de Blois a la joie de faire partie de l’aventure. Leur jardin, le numéro 19 bis du Domaine de Chaumont-sur-Loire se nomme « Phoenix », il imagine la renaissance d’un paysage détruit, brûlé par un incendie. Les fleurs vont envelopper délicatement les décombres et la nature retrouvera sa forme originelle. La nature plus forte que toutes les catastrophes…

En effet, suite aux attentats, Nicolas Orgelet / paysagiste, Pierre Boissenin /architecte et Richard Stobienia / sculpteur décident de proposer un jardin à la croisée de leurs disciplines qui raconte l’extraordinaire pouvoir de la résilience de la vie suite aux pires catastrophes. Sur la parcelle 19 bis du Domaine de Chaumont-sur-Loire, ils ont détourné une technique japonaise utilisée pour réaliser des bardages en bois brûlé qui permettent au bois de résister aux intempéries. Ici, ce sont 3 km des tasseaux qui ont été brûlés, brossés, passés à l’huile de lin avant d’être découpés pour créer les reliefs du jardin. Dans ce paysage dévasté, noirci par le feu, ils ont installé des plantes rudérales (les végétaux qui poussent spontanément dans les friches, les décombres) qui, le temps du Festival, vont coloniser le moindre espace disponible. Silène, liseron, séneçon, molène, coquelicot, vipérine, moutarde des champs, digitale fleuriront bientôt en une palette jaune, blanche et violette.

“Phoenix” rappelle que les fleurs ont le pouvoir de redonner vie à un site dévasté par les cendres. La nature tourne la page sombre d’un paysage de bois brûlé pour offrir une histoire nouvelle. La scène met en valeur le pouvoir des fleurs qui redonnent vie à un paysage dépeuplé et illustre ainsi le cercle infini de la mort et de la vie, floraisons après floraisons, années après années

Une magnifique aventure porteur de paix et d’espoir, qui va éclore petit à petit jusqu’au 5 novembre auprès de 400 000 visiteurs qui vont pouvoir découvrir cette œuvre « d’art vivante ».

Partenaire  :
L’office de Tourisme de Blois-Chambord parraine ce jardin http://sophiemanuel.com/?Les-fleurs-de-Blois-Chambord

Infos Pratiques :
Jardin « Phoenix », N°19 bis
Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire
Ouvert tous les jours, jusqu’au 5 novembre.
Entrée de 6 à 18 €


Contact presse : Sophie Manuel
presse@sophiemanuel.com - Tél : 06 15 12 73 31

Portfolio

  • Jardin Phoenix
  • Visuel du Festivla International des Jardins
  • Aquarelle du jardin Phoenix
  • Jardin Phoenix
  • Jardin Phoenix
  • Jardin Phoenix
  • Jardin Phoenix
  • Jardin Phoenix